Annonce

Marketing

NFT (Non fungible Tokens) : Définition

NFT

Annonce

Les jetons non fongibles (NFT) sont des actifs cryptographiques que l’on stocke sur une blockchain. Ces actifs digitaux disposent de codes d’identification et des métadonnées uniques qui les distinguent les uns des autres. Contrairement aux crypto-monnaies, ils ne peuvent pas être négociés ou échangés à l’équivalence.

Cela diffère des jetons fongibles comme les crypto-monnaies, qui sont identiques les uns aux autres et peuvent donc servir de support à des transactions commerciales.

Lire également : Qu’est-ce qu’un NFT ?

Les NFT en quelques éléments clés

  1. Ce sont des jetons cryptographiques uniques qui existent sur une blockchain et ne peuvent être reproduits.
  2. Ils peuvent représenter des objets du monde réel comme des œuvres d’art ou des biens immobiliers.
  3. La « tokenisation » de ces actifs tangibles du monde réel rend leur achat, leur vente et leur négociation plus efficaces tout en réduisant la probabilité de fraude.
  4. Les NFT peuvent également servir à représenter l’identité des individus, leurs droits de propriété, etc.

La construction unique de chaque NFT ouvre la voie à plusieurs cas d’utilisation.

Annonce

annonce

En effet, les NFT constituent un véhicule idéal pour représenter numériquement des actifs physiques tels que des biens immobiliers et des œuvres d’art.

Le détenteur des clés privés peut prouver à tout moment, en se basant sur les données de la blockchain qu’il détient un droit.

De ce fait, ce véhicule permettrait théoriquement de supprimer les intermédiaires et à mettre en relation les artistes et leur public ou à gérer l’identité. De ce fait, leur but est de simplifier les transactions et créer de nouveaux marchés.

Les NFT, un marché qui explose

Début mars 2021, un ensemble de NFT de l’artiste numérique Beeple trouve preneur pour plus de 69 millions de dollars. Cette vente a établi une première et constitue un record pour les œuvres d’art numériques.

L’œuvre d’art était un collage qui se compose des 5 000 premiers jours de travail de Beeple.

Actuellement, le gros du marché des jetons non fongibles se concentre sur les objets de collection. Ceci inclut, notamment, les œuvres d’art numériques, les cartes sportives, …

L’engouement pour ces actifs a été accéléré sous l’effet des politiques marketing de la NBA. En effet, plusieurs joueurs et équipes commercialisent des jetons sous forme de cartes numériques. Certaines de ces cartes se sont vendues pour des millions de dollars.

La folie ne s’arrête pas là. En effet, durant 2021, Jack Dorsey, de Twitter (TWTR), a tweeté un lien vers une version tokenisée du tout premier tweet, dans lequel il a écrit : « just setting up my twttr ». La version NFT du tout premier tweet s’est vendue à plus de 2,9 millions de dollars.

Il existe sûrement un effet bulle spéculative sur ce marché. Mais tout n’est pas spéculatif, les jetons non fongibles sont en passe de devenir une vrai solution dans la vie quotidienne.

Lire également : 10 NFT les plus chers vendus à ce jour

Comprendre les jetons non fongibles

Comme la monnaie physique, les crypto-monnaies sont fongibles, ce qui signifie qu’elles peuvent être négociées ou échangées, l’une contre l’autre.

Prenez un billet de 100 euros, ce billet peut s’échanger contre un autre billet de 100 euros. Il peut, par ailleurs, être échangé contre deux billets de 50 euros. Personnes ne contestera une telle transaction. Elle est logique.

Mais, pouvez-vous échanger la Joconde contre un tableau de monet ou deux tableaux de picasso? La réponse est non, il n’existe aucun cours de change qui détermine la valeur d’un tableau contre un autre. Et puis, chacun ses préférences artistiques. Un tableau n’a pas vocation à s’échanger contre un autre, ni être scindé en petites coupures. Il est non fongible.

Dans la cryptosphère, les développeurs de la blockchain ont trouvé la solution pour reconnaître deux types d’actifs :

  • Premièrement, les actifs fongibles ;
  • Deuxièmement, les actifs non fongibles.

Les deux types peuvent être liés à des adresses sur la blockchain et faire l’objet de transfert. Généralement, ces échanges ne nécessitent pas de divulguer son identité.

Actifs fongibles

L’exemple type sont les cryptomonnaies. Par exemple, un bitcoin est toujours égal en valeur à un autre bitcoin. Cette caractéristique de fongibilité fait des crypto-monnaies un moyen de transaction sûr dans l’économie numérique. En effet, cette caractéristique (la fongibilité) est nécessaire pour faire des transactions.

Si on accepte un actif en paiement, on a besoin de savoir qu’il est égal à la valeur d’un autre. Imaginez s’il y avait des dollars qui valent plus que d’autres. On serait tout le temps à se demander si le mien ne vaut pas plus ou moins.

De plus, pour faire des transactions, on a besoin qu’une devise soit divisible. C’est le cas du bitcoin qui se peut se séparer jusqu’à 6 chiffres après la virgule.

Actifs non fongibles

Les NFT permettent de créer des actifs non fongibles. En effet, on peut créer une inscription sur la blockchain qui correspond à un jeton. Chaque jeton est unique et irremplaçable, ce qui empêche qu’un jeton non fongible soit égal à un autre.

De ce fait, ils peuvent jouer le rôle d’une représentation numérique d’actifs. Réfléchissez à un NFT comme un certificat de propriété. Le jeton lui même ne procure que la preuve que le détenteur bénéficie d’un droit sur un actif. Rien de plus. Après tout, c’est tout le rôle que joue votre certificat de propriété immobilière.

La valeur du jeton vient de la reconnaissance par une communauté de ce droit de propriété.

Quand la NBA crée des NFTs de cartes de collection (ou même des cartes de collection physique), si la communauté autour ne reconnaît pas la valeur de ce bien, alors il ne vaudrait rien.

La blockchain vient juste apporter une couche numérique à ce processus. Mais, pas n’importe laquelle, une couche sécurisée, partagée, et quasi-inviolable. En plus, facilement transférable sans intermédiaire. Que demander de mieux. Ils sont également extensibles, ce qui signifie que vous pouvez combiner un NFT avec un autre pour « engendrer » un troisième NFT unique.

À l’instar du bitcoin, les NFT contiennent également des informations relatives à la propriété pour faciliter l’identification et le transfert entre les détenteurs de jetons.

Les propriétaires peuvent également ajouter des métadonnées ou des attributs relatifs à l’actif dans les NFT. Par exemple, les jetons représentant des grains de café peuvent être classés comme commerce équitable. Ou encore, les artistes peuvent signer leurs œuvres d’art numériques avec leur propre signature dans les métadonnées.

Pourquoi les jetons non fongibles sont-ils importants ?

Les jetons non fongibles sont une évolution du concept relativement simple des crypto-monnaies.

Le système financier tel qu’il existe rend l’échange et le prêt d’actifs compliqué. En effet, vendre un bien immobilier de nos jours nécessite un tas d’intermédiaire :

  • Notaire ;
  • Administration ;
  • Agent immobilier…

Les NFT, en permettent une représentation numérique certaines, constituent une révolution vers un monde avec de moins en moins d’intermédiation et de preuve de confiance. En effet, la preuve de confiance est inhérente à la construction du système.

Le système offre, également, l’avantage de stocker les données de propriété (et de confiance) sur une blockchain inviolable. Elle permet de structurer des contrats intelligents (smart contracts) avec comme sous-jacent les actifs numérisés.

L’avantage le plus évident des NFT est peut-être l’efficacité du marché. La conversion d’un actif physique en un actif numérique rationalise les processus et supprime les intermédiaires.

Gestion de l’identité

Les jetons non fongibles sont également excellents pour la gestion de l’identité.

Vous devez présenter votre carte d’identité (en plastique) à chaque fois à la banque. Cette dernière est plus facilement violable ou falsifiable qu’un NFT sur la blockchain. Elle procure plus de sécurité qu’une chaine de caractère que représente un mot de passe.

En effet, chaque NFT dispose de caractéristique d’identification uniques. Il peut, donc, jouer le rôle de preuve d’identité.

La possibilité la plus excitante pour les NFT réside dans la création de nouveaux marchés et de nouvelles formes d’investissement. Prenons l’exemple d’un bien immobilier divisé en plusieurs parties, chacune présentant des caractéristiques et des types de propriété différents. L’une des divisions peut se trouver à côté d’une plage, une autre dans un complexe de divertissement et une autre encore dans un quartier résidentiel. En fonction de ses caractéristiques, chaque terrain est unique, son prix est différent et il est représenté par un NFT.

Decentraland, un pas vers de l’immobilier virtuel

Decentraland, une plateforme de réalité virtuelle sur la blockchain d’Ethereum, a déjà mis en œuvre un tel concept.

Au fur et à mesure que les NFT deviennent plus sophistiqués et s’intègrent dans l’infrastructure financière, il peut devenir possible de mettre en œuvre le même concept de terrains symbolisés (différant par leur valeur et leur emplacement) dans le monde physique.

LIRE EGALEMENT

NFTs, Pour les nuls

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Annonce