Annonce

Comptabilité Economie et Gestion

Amortissement des immobilisations

amortissement des immobilisations coûts

Annonce

Qu’est-ce que l’amortissement des immobilisations ?

L’amortissement se définit dans la réglementation comptable comme une technique de constatation de la perte de valeur des immobilisations.

En effet, l’amortissement des immobilisations permet de constater annuellement la dépréciation que subit une immobilisation. Cette dépréciation est due soit à l’usure physique, à l’obsolescence technologique.

Imaginez que vous avez acheté une voiture par exemple. Il est évident que vous réalisez qu’après le passage d’un certain temps sa valeur va baisser. La comptabilité vise à affecter une partie de cette perte de valeur à l’exercice concerné. En effet, il s’agit d’une des applications du principe de spécialisation des exercices.

Annonce

annonce

Rôles de l’amortissement des immobilisations

L’amortissement pour dépréciation est la constatation comptable d’une perte de valeur certaine et irréversible d’un élément d’actif immobilisé. En effet, il résulte de l’usage, du temps ou du changement technologique.

L’amortissement des immobilisations à un triple rôle en comptabilité :

  • D’abord, il permet de corriger la valeur des immobilisations. Ainsi, les immobilisations figurent au bilan pour leur valeur vénale.
  • Ensuite, il permet de répartir le coût d’une immobilisation sur sa durée probable d’utilisation. De ce fait, la valeur va se répartir sous forme de charge en classe 6 sur une certaine période.
  • Enfin, il permet d’assurer le renouvellement des immobilisations grâce à la valeur prélevée sur le bénéfice.

La réglementation comptable marocaine impose de comptabiliser des amortissements pour les immobilisations corporelles et incorporelles.

Quelques définitions importantes

Tout d’abord, il est important de retenir la terminologie et les notations suivantes :

Valeur d’origine (VO)

C’est le coût d’acquisition du bien. En effet, il constitue la base d’amortissement. Cette base est constituée par le prix hors TVA récupérable. Ainsi, les immobilisations acquises à titre onéreux sont enregistrées à leurs coûts d’acquisition qui est égal :

Coût d’acquisition = Prix d’achat + Charges accessoires d’achat (Droits de douane, transports, frais de transit, frais de réception, assurance…) + Charges d’installation et de montage + TVA non récupérable

Durée d’amortissement (n)

La durée correspond à la durée sur laquelle sera répartie la valeur d’une immobilisation. En effet, cette durée doit correspond soit à :

  • La durée de vie probable : cette dernière s’apprécie en fonction de facteurs physiques ou économiques. En effet, des facteurs tels que l’usure effective entrent en jeu.
  • Période d’utilisation propre à l’entreprise choisie en fonction de sa politique de renouvellement.

Taux d’amortissement (t)

C’est nombre d’années d’utilisation exprimé en pourcentage.

Formule : t = 100 / nombre d’années

Annuité d’amortissement (a)

C’est le montant de l’amortissement pratiqué annuellement.

Formule : a = VO x t%

Amortissements cumulés (ξa)

C’est la valeur cumulée des annuités d’amortissement jusqu’à une date d’arrêté donnée.

Formule : Si a1 est l'annuité de l'année 1 ==> ξa = a1+a2+...+an

Valeur nette d’amortissement (VNA)

La valeur nette d’amortissement (VNA) est la différence, à une date donnée, entre la valeur d’entrée et les amortissements cumulés.

Formule : VNA = VO - ξ A 

Les deux types d’amortissement des immobilisations

Il existe deux types d’amortissement des immobilisations. il s’agit de :

Premièrement, l’amortissement linéaire

Ce type d’amortissement répartie de manière générale égale les dépréciations sur la durée de vie du bien.

En outre, le calcul de l’amortissement se fait suivant la règle du « prorata temporis ». Ainsi, l’entreprise doit faire un calcul proportionnel à la durée de vie d’immobilisation.

Par ailleurs, l’amortissement se termine soit :

  • Premièrement, en cas de cession,
  • Deuxièmement, en cas de récupération totale de la valeur d’origine du bien amortissable.

Deuxièmement, l’amortissement dégressif

L’amortissement dégressif permet de constater une dépréciation plus rapide du bien sur les premières années. En effet, ce système d’amortissement donne des annuités importantes au début, et de plus en plus faibles à la fin.

Il est à noter que, les biens éligibles à l’amortissement dégressif sont principalement les biens d’équipement.

Ainsi, conformément aux dispositions de l’article 10 (III-C-1°) du C.G.I. : « tous les biens d’équipement acquis à l’état neuf ou d’occasion, peuvent être amortis selon la méthode dégressive à l’exception toutefois » :

  • D’abord, des immeubles quelle que soit leur destination ;
  • Ensuite, des véhicules de transport de personnes autres que :
    • Premièrement, les véhicules utilisés pour le transport public ;
    • Deuxièmement, les véhicules de transport collectif du personnel de l’entreprise et de transport scolaire ;
    • Troisièmement, les véhicules appartenant aux entreprises qui pratiquent la location de voitures et affectés conformément à leur objet ;
    • Enfin, les ambulances.

Amortissement dégressif des immobilisations dans la loi marocaine

Dans la réglementation marocaine, l’annuité dégressive est calculée en appliquant à l’annuité constate un coefficient. En effet, la loi a fixé trois coefficients qui varient suivant la durée de vie du bien :

  • 3 à 4 ans à 1,5
  • 5 à 6 ans à 2
  • Plus de 6 ans à 3

Amortissement des immobilisations en comptabilité

L’entreprise doit calculer et comptabiliser l’amortissement des immobilisations lors des travaux d’inventaire. Ceci veut dire que ce calcul se fait à chaque arrêté comptable. Ainsi, ce calcul entraîne :

  • D’abord, la constatation d’une charge en débitant un compte de Dotations (compte 619).
  • Ensuite, la diminution de la valeur d’un élément d’actif en créditant un compte Amortissements (rubrique 28).

Exercice d’application

Image par Shutterbug75 de Pixabay

LIRE AUSSI

Compte de résultat

État des Soldes de Gestion (ESG)

Classe 6 : Comptes de charges

Annonce