Comptabilité

Coût de revient

coût de revient

En comptabilité analytique, le coût de revient correspond à la dernière étape de calcul des coûts complets.

En effet, la méthode des centres d’analyse définit un calcul de coûts par stade de fabrication.

Après la réalisation du tableau de répartition des coût par centre d’analyse, le calcul du coût se fait en trois étapes :

  • Premièrement, la détermination du coût d’achat
  • Deuxièmement, le coût de production
  • Enfin, le coût de revient.

Cette méthode doit respecter le processus de production de chaque entreprise.

Coût d’achat – Première étape de détermination du coût de revient

Première étape de calcul des coût de revient, la coût d’achat inclut :

  • D’abord, les charges directes d’achat du produit
  • Ensuite, une part des charges indirectes selon une clé de répartition

Le coût d’achat est un coût qui inclut les charges qui concernent la fonction d’approvisionnement. Dans une première étape, l’entreprise doit définir les produits qu’elle achète dans son cycle d’exploitation. En effet, c’est l’étape primordiale pour déterminer les éléments constitutifs d’un coût d’achat. Ce coût est, lui-même primordial dans le processus de détermination du coût de revient.

Il est possible de déterminer, dans la plupart des entreprises, quatre composantes du coût d’achat :

  • Premièrement, les marchandises qui sont des éléments que l’entreprise achète pour revendre sans opérer de transformations ;
  • Deuxièmement, les matières premières qui sont des éléments qui composent les produits que l’entreprise fabrique ;
  • Troisièmement, les emballages qui servent à contenir les produits et qui restent en contact avec eux (pour les protéger le plus souvent) ;
  • Enfin, les consommables qui sont des éléments qui servent dans la production mais qui ne figurent pas dans la composition du produit fini.

LIRE AUSSI : Catégories de stocks : Plan comptable

La première étape, du calcul du prix de revient est de déterminer le coût d’achat de chaque type d’approvisionnement. Ensuite, il faut suivre ces stocks via les méthodes d’évaluation des sorties (CMUP, FIFO…)

Composition du coût d’achat

Le coût d’achat inclut des charges directes d’approvisionnement ainsi que des charges indirectes.

Ainsi, le coût d’achat comprend :

  • D’abord, le prix d’achat qui doit être pris en exclusion des taxes récupérable (TVA par exemple). Ce prix figure, notamment, dans les factures des fournisseurs de matières ;
  • Ensuite, les autres charges directes d’approvisionnement (tel que le transport, les frais de dédouanement, de transit,…)
  • Enfin, une part des charges indirectes que l’entreprise impute en utilisant la méthode des centres d’analyse.

La bonne détermination du coût d’achat (et par conséquent du coût de revient) nécessite de connaître le schéma d’organisation de l’entreprise.

Claude Alazard, contrôle de gestion, Editions Dunod

Annonce

Annonce

Par ailleurs, le coût d’achat doit prendre en considération les valeurs en stocks. En effet, l’entreprise peut ne pas utiliser les achats qu’elle réalise en un mois donnée. Il faut, donc, faire le calcul en prenant en compte un inventaire permanent ou un inventaire intermittent.

Coût de production – deuxième étape de calcul du coût de revient

Le coût de production correspond à un coût qui cumule :

  • Premièrement, le coût d’achat (corrigé des variations de stock) tel que déterminé ci-haut ;
  • Deuxièmement, les coût complet de production à proprement parler. Il inclut, en effet, les charges nécessaires à la production d’un produit.

Le schéma (voir ci-dessus) nous montre que l’on doit calculer le coût de production en deuxième étape.

Par ailleurs, ce coût va être d’autant plus compliqué que le schéma de production est complexe. En effet, il dépend :

  • D’abord, du nombre de centre de production (ateliers,…)
  • Ensuite, de l’ordre dans lequel les matières sont traitée
  • En outre, du nombre d’intrants
  • Et de manière générale il inclut tout ce qui est nécessaire à la sortie d’un produit fini.

Ainsi, un processus de fabrication peut conduire à produire des produits finis qui sont des produits qui ont subi tout le cycle de fabrication et peuvent être considéré comme achevés.

Il peut également, conduire à produire des produits inachevés comme les produits intermédiaires et les encours de fabrication.

Calcul du coût de production

Le coût de production comprend les (1) charges directes et les (2) charges indirectes de production.

Ainsi, l’entreprise doit inclure dans ce coût :

  • Premièrement, le coût des matières, produits et emballages de conditionnement. En effet, elle doit valoriser ce coût au coût de sortie de stock lorsqu’ils ont été stockés ;
  • Deuxièmement, les charges directes de production qui incluent :
    • Main d’oeuvre directe ;
    • Autres coûts directs (sous-traitance, énergie, machines…)
  • Enfin, les charges indirectes de production telle qu’elle ressort du centre d’analyse. L’imputation se fait selon les unités d’oeuvre.

Lire aussi : Méthode des coûts complets

Si le process comprend la production de produits secondaires, il faut :

  • Intégrer dans le coût, les charges relatives à leur élimination le cas échéant ;
  • Réduire du coût de production leur prix de vente éventuel.

Coût de revient : Dernière étape du coût complet

Le coût de revient correspond à la dernière étape de calcul des coûts en comptabilité analytique.

Le coût de revient comprend :

  • D’abord, l’ensemble des coûts d’achat
  • Ensuite, tous les coût supplémentaire de production
  • Enfin, le coût de distribution

Le calcul du coût de revient doit se faire pour chacun des produits que l’entreprise commercialise. Il s’agit de ce l’on peut appeler réellement : Coût complet.

Coût de distribution

C’est un coût autonome qui globalise les charges relatives aux différentes opérations de distribution.

Comme tous les coûts, il peut être composé de :

  • Premièrement, charges directes : frais de personnel, de publicité propre au produit
  • Deuxièmement, les charges indirectes : études de marché, publicité institutionnelle…

Si vous appréciez notre contenu, n’hésitez pas à nous suivre sur la page Facebook : MIHFADA.

LIRE EGALEMENT

Comptabilité analytique : C’est quoi ?

Coûts complets et centres d’analyses

Charges supplétives en comptabilité analytique

Annonce