Annonce

Assurance

Programme d’assurance : Comment en construire un ?

programme d'assurance plan d'assurance

Annonce

Avez-vous un programme d’assurance ?

Savez-vous au moins ce que c’est qu’un programme d’assurance ?

La plupart des gens achètent des polices d’assurance un peu de partout. Une assurance automobile qu’a proposé le concessionnaire. Une assurance habitation au téléphone. Une police d’assurance vie collective au travail. Une assurance maladie par l’intermédiaire de l’employeur.

Tout le monde essaye de nous vendre une police d’assurance. Et parfois on finit par accepter parce qu’à ce moment, ça nous paraissait une excellente idée.

Nous avons des contrats d’assurance sur nos cartes de crédit, des assurances de voyage associées au compte bancaire et d’autres d’annulation avec le billet d’avion.

Annonce

annonce


Les études démontrent que plus de 40% des ménages sont sur-assurés. En effet, ils gaspillent de l’argent avec des couvertures trop chères, pleines de lacunes et d’exclusions. Néanmoins, quand un incident survient, il existe beaucoup de zones non couvertes et on se retrouve « à poil ». Vous devez avoir un plan d’assurance

Qu’est-ce qui fait un bon programme d’assurance ?

Un programme d’assurance (ou plan d’assurance) est une planification des risques auxquels nous sommes exposés et une affectation d’une bonne assurance en face.

Ce programme doit prendre en considération les deux conditions suivantes :

  • Premièrement, le programme d’assurance doit être équilibré. En effet, il doit prendre en considération les Quatre risques majeurs que vous encourez :
    • D’abord, la survenance d’un dommage majeure ou une destruction dans votre résidence ;
    • Ensuite, un risque de poursuite judiciaire importante pour dommages causés à autrui ;
    • En outre, un décès prématuré ou une invalidité à long terme ;
    • Enfin, des factures médicales importantes.
  • Deuxièmement, le programme doit être personnalisé. En effet, chaque police doit couvrir un des quatre risques majeurs avec des limites et avenants appropriés à votre cas. Par exemple, le montant de la couverture de votre résidence contre l’incendie ne doit pas dépasser de deux fois la valeur de cette dernière.

Une assurance est unique et personnelle. La plupart de ceux qui essayent de vous vendre des assurances vous offrent des polices standard.

Les sept principes directeurs pour construire son plan d’assurance

Le plan d’assurance ou plan d’assurance doit respecter 7 principes directeurs importants. En effet, il s’agit de :

Premier principe, Déterminer ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

En effet, si vous avez un revenu passif qui provient d’une rente, votre priorité ne sera pas l’assurance invalidité. Cependant, si vous n’avez que vos mains et pieds pour vivre, assurez-vous que votre assurance invalidité vous couvre vraiment ;

Deuxième principe, gardez les choses simples

Ne vous engagez pas dans des contrats d’assurance que vous ne comprenez pas. En effet, la prime indexée sur le LIBOR quand il ne pleut pas plus de 60 jours dans l’Alsace, n’est peut-être pas la meilleure.

Troisième principe, ne risquez pas beaucoup pour si peu

Il faut construire son plan d’assurance en gardant en tête ce principe. En effet, est plus judicieux de dépenser un peu maintenant (pour la couverture) que de dépenser beaucoup de votre propre argent plus tard.

Quand un sinistre survient et que vous n’êtes pas couvert, il faut savoir ce que vous risquez.

Quatrième principe, étudiez les probabilités

Les risques ne se valent pas tous. Certains ont plus de probabilité de survenir.

Le risque de tomber malade un jour est de 100%, il faut donc se préparer à cette éventualité.

Cependant, le risque qu’un astéroïde frappe votre véhicule est légèrement moins probable.

Cinquième principe, ne jouez pas à la roulette

Évitez toute assurance qui ne transfère qu’une partie du risque à la compagnie d’assurance, vous laissant sans protection pour le reste. L’assurance décès accidentel achetée dans un distributeur automatique d’aéroport n’est pas une bonne idée.

Quand vous avez le vendeur au téléphone, il vous présentera toujours le risque pour plus que ce qu’il est.

Sixième principe, risquer un peu pour gagner beaucoup


Ce principe vous incite à éviter l’assurance lorsque le risque est faible par rapport au montant de la prime.
Disons, par exemple, que vous possédez une Peugeot 2006 de 15 d’âge. Elle a probablement une valeur de 2000 euros Argus. Une assurance vol n’est peut-être pas la meilleure idée.

Septième et dernier principe, ne souscrivez une assurance qu’en dernier recours

Ce principe vous conseille de souscrire une assurance uniquement lorsqu’il s’agit de la meilleure et de la plus
solution la plus rentable.

Vous avez de nombreuses options pour traiter un risque donné ; l’assurance n’en est qu’une.

Traitez d’abord vos risques avec des stratégies sans assurance.

Vous disposez de 3 cartes de crédit avec une assurance perte sur chacune. Avez-vous vraiment besoin des 3 ?

Si vous appréciez notre contenu, n’hésitez pas à nous suivre sur la page Facebook : MIHFADA.

LIRE EGALEMENT

Contrat d’assurance : Comment ça fonctionne ?

Assurance auto – 5 conseils importants

Annonce