Economie et Gestion

EBE : Excédent brut d’exploitation

comptabilité générale au Maroc

l’EBE ou excédent brut d’exploitation est un des principaux soldes intermédiaires de gestion.

En effet, il s’agit d’un des agrégats principaux qui apparaissent dans l’Etat des soldes de gestion (ESG).

En comptabilité, il permet de mesurer la performance de rentabilité de l’entreprise après rémunération des principaux outils de production. Il correspond à un indicateur de rentabilité. En effet, il mesure la rentabilité liée à l’exploitation de l’entreprise.

En anglais, il est courant de parler de GOP : Gross operating profit.

Lire également : Marge brute, Excédent brut d’exploitation et résultat net

Comment calculer l’EBE – Excédent brut d’exploitation ?

L’Excédent brut d’exploitation mesure ce qui reste de la valeur ajoutée de l’entreprise sur une période après avoir rémunéré les salariés et l’état.

La formule de calcul est comme suit (en absence de subventions) :

EBE   = VA – Charges de personnel – Impôts et taxes

L’EBE correspond donc au solde que génère l’activité courante de l’entreprise. Il ne tient pas compte de politique d’investissement et de gestion financière.

Définition d’excédent brut d’exploitation (EBE)

On peut considérer l’excédent brut d’exploitation comme un bénéfice brut d’exploitation. En effet, il correspond à la rentabilité brute que dégage une entreprise.

Il s’agit, en effet, d’un calcul qui prend en compte :

  • Premièrement, les recettes brutes de l’entreprise (chiffre d’affaires, production,…) ;
  • Deuxièmement, les charges liées à l’exploitation comme les charges de personnel, impôts et taxes et autres charges externes …

L’EBE exclut toutes les charges exceptionnelles ainsi que toutes les charges non décaissables comme :

  • Amortissements des immobilisations ;
  • Provisions pour dépréciation et pour risques

Il s’agit d’un indicateur de rentabilité très important. En effet, il permet de savoir si le chiffre d’affaires hors taxes suffit pour absorber toutes les charges que l’entreprise a engagé pour produire le réaliser.

Un EBE positif signifie que l’entreprise arrive à dégager une rentabilité d’exploitation de manière préliminaire. Il restera, ensuite, nécessaire de savoir si cette dernière est suffisante pour absorber les autres étages de charges (charges exceptionnelles, dotations,…).

A contrario, si l’E.B.E est négatif l’entreprise perd de l’argent.

Le ratio E.B.E / Capital investi permet de calculer le niveau de rentabilité de l’entreprise.

Quels informations en tirer de l’E.B.E ?

Cet indicateur remplit plusieurs fonctions dans l’analyse financière. En effet, en plus d’être un agrégat obligatoire à calculer dans les états financiers, il donne une information clé.

Un Excédent positif (autrement on l’appelle insuffisance brute d’exploitation) signifie que l’entreprise dégage suffisamment de résultat pour rémunérer ses salariés, ses impôts et absorber ses dotations aux amortissements.

Dans le cas ou d’entreprise reçoit des subventions d’exploitation, ces derniers font partie de ce solde.

L’Excédent Brut d’Exploitation correspond, de ce fait, à un flux potentiel de trésorerie lié à l’exploitation de la société. Attention : il ne s’agit pas d’un flux de trésorerie puisqu’il ne tient pas compte de la variation de BFR.

EBE = VA de l’entreprise + subventions d’exploitation – Impôts, taxes et versements assimilés – charges de personnel

Comment calculer l’EBE ? 

Comme précisé, l’EBE exprime la capacité d’une entreprise à générer des ressources de trésorerie sans tenir compte :

  • Premièrement, de de sa politique de financement ;
  • Deuxièmement, de sa politique d’investissement ;
  • Enfin, des événements exceptionnels de l’exercice comptable.

Il existe plusieurs méthodes pour calculer un EBE :

Méthode additive à partir du Chiffre d’affaires

EBE = chiffre d’affaires – achats consommés – consommation en provenance de tiers + subventions d’exploitation – impôts et taxes – charges de personnel

Méthode additive à partir de la valeur ajoutée

EBE = valeur ajoutée + subventions d’exploitation – impôts, taxes et versements assimilés – charges de personnel

Méthode soustractive (à partir du résultat net)

EBE = résultat net + charges financières – produits financiers + charges exceptionnelles – produits exceptionnels + dotations aux amortissements et aux provisions – reprises sur amortissements et provisions – autres produits de gestion courante + autres charges de gestion courante

Lire également : Soldes intermédiaires de gestion