Economie et Gestion

Soldes intermédiaires de gestion

Audit

Les soldes intermédiaires de gestion, en comptabilité, sont des calculs intermédiaires pour arriver au résultat net. En effet, ces calculs permettent d’analyser la formation du résultats de l’entreprise. Ces soldes sont au nombre de huit. Quelques auteurs, ajoutent la CAF (capacité d’autofinancement) pour arriver à neuf.

L’Etat des soldes de gestion (ESG) permet de présenter les différents soldes intermédiaires de gestion.

A rappeler, que l’ESG est un tableau qui permet de présenter la formation du résultat par destination. En effet, bien qu’il donne le même résultat en ligne finale que le compte de résultat, il présente la formation de ce dernier d’une manière plus analytique.

La détermination des soldes intermédiaires n’est pas libre. En effet, le plan comptable général en France (comme au Maroc) donne la liste exhaustives des agrégats à calculer. En outre, la réglementation comptable fixe les modalités de calcul.

Qu’est ce que les soldes intermédiaires de gestion ?

En comptabilité française, le plan comptable fixe huit soldes intermédiaires de gestion. Pour les calculer, il faut se baser que les postes du compte de résultat.

Ces soldes ont pour objectif :

  • Premièrement, d’analyser en cascade comment se forme le résultat d’une entreprise ;
  • Deuxièmement, d’expliquer la répartition du résultat entre les différentes parties prenantes (Actionnaires, salariés, fournisseurs de matières, …) ;
  • Troisièmement, d’avoir une analyse de la formation du résultat entre les différentes fonctions de l’entreprise (production, achats, ressources humaines, …).

Théoriquement, l’analyse de ces agrégats de gestion permettrait de mettre le doigt sur la situation du dysfonctionnement si l’entreprise a une insuffisance de rentabilité.

Les principaux soldes intermédiaires de gestion sont :

Si vous avez apprécié cet article, ne partez pas avant de lire :