Comptabilité

Comptabilité d’engagement

La comptabilité d’engagement consiste à tenir la comptabilité en enregistrant les opérations au moment de leur engagement. En effet, dans cette comptabilité, par exemple, dès que l’entreprise s’engage à payer une somme, elle doit enregistrer la transaction.

En pratique, une transaction peut concerner :

  • Premièrement, une créance par exemple une vente. Dans ce cas, l’entreprise comptabilise l’opération à la livraison du produit ou de la prestation du service ;
  • Deuxièmement, d’une dette par exemple un achat. Dans ce cas, l’entreprise enregistre l’opération à la naissance de l’engagement de payer. Exemple : livraison d’une matière par le fournisseur.

La comptabilité d’engagement s’oppose dans ce sens à une comptabilité de trésorerie (dite aussi : comptabilité de caisse).

Exemples de comptabilité d’engagement

Chaque flux financier donne lieu à deux types de faits générateurs.

  • Premièrement, le moment de l’engagement. Quand l’entreprise signe un contrat avec un tiers qui l’engage à payer une somme, il y a naissance d’un engagement ;
  • Deuxièmement, le moment du règlement (ou paiement effectif). Il s’agit de la date d’échange de moyens de paiement.

Imaginons une opération d’achat à crédit.

  • D’abord, l’entreprise envoie un bon de commande au fournisseurs ;
  • Ensuite, le fournisseur livre la marchandise ou la matière contre un bon de livraison;
  • A l’échéance, enfin, l’entreprise paye le fournisseur.

Dans une comptabilité de trésorerie, aucune transaction n’est enregistrée avant le paiement. A contrario, dans une comptabilité d’engagement, dès que l’engagement de payer naît, une charge doit figurer dans les comptes. Dans notre exemple, c’est au moment de la livraison.

La comptabilité d’engagement a l’avantage de permettre une tenue des comptes en temps réel. En effet, elle permet à tout arrêter de connaître les engagement réels de l’entreprise. Il s’agit d’une évaluation plus précise de son patrimoine et de ses résultats.

Dans le cas contraire, la comptabilité affichera le solde de la trésorerie uniquement. Cependant, ce solde n’a pas de signification si la société dispose d’engagement de payer.

Quelle différence entre comptabilité d’engagement et comptabilité de caisse ?

Comptabilité d’engagement

Selon cette méthode, l’entreprise enregistre les lorsqu’ils sont acquis. En effet, elle enregistre les revenus lorsqu’un produit ou un service est livré à un client. De ce fait, elle tient compte de l’espoir que l’entreprise va encaisser l’argent dans le futur.

En d’autres termes, l’entreprise enregistre l’argent avant de le recevoir réellement.

L’entreprise doit utiliser la même méthode pour les dépenses. En effet, elle constate les charges avant que de l’argent ne soit versé pour les obtenir.

La comptabilité de caisse

Selon cette méthode, les produits ne sont inscrits au compte de résultat que lorsque l’argent est reçu. Les dépenses ne sont enregistrées que lorsque l’argent est versé. La méthode de la comptabilité de caisse est généralement utilisée par les petites entreprises et pour les finances personnelles.

Principales différences

La méthode de la comptabilité d’engagement enregistre les comptes débiteurs et créditeurs. Par conséquent, elle peut donner une image plus précise de la rentabilité d’une entreprise.

Par exemple, une entreprise peut réaliser des ventes au cours du trimestre en cours qui ne seraient pas comptabilisées selon la méthode de la comptabilité de caisse. Les recettes correspondantes sont attendues au cours du trimestre suivant. Un investisseur pourrait penser que l’entreprise n’est pas rentable alors qu’en réalité, elle se porte bien.

Cette méthode ne permet pas de suivre les flux de trésorerie. Une entreprise peut sembler rentable à long terme, mais avoir en réalité un manque de liquidités important et difficile à court terme.

La méthode de la comptabilité d’entreprise est requise pour les entreprises qui tiennent des comptes en normes généralement admises.

Annonce