Annonce

RH

Auditeur financier : Comment accéder au métier ?

auditeur financier

Annonce

Le rôle principal d’un auditeur financier est de participer au contrôle des comptes annuels. En effet, un auditeur financier fait partie d’une équipe dont l’objectif est de procéder à des vérifications des comptes. Le but ultime est de certifier les comptes des entreprises.

En principe, l’audit financier est du ressort du corps des commissaires aux comptes.

On appelle « auditeur financier » toute personne qui fait partie de l’équipe qui assiste le commissaire aux comptes dans la mission d’audit. Cependant, ce terme générique regroupe plusieurs types de métiers et de grades voire de spécialités.

Dans cet article, Mihfada vous éclaire sur les questions suivantes :

Annonce

annonce
  • Qu’est-ce que l’audit financier ?
  • Quelle est la différence entre audit financier et commissariat aux comptes ?
  • Quels sont les rôles de l’auditeur financier ?
  • Quels sont les compétences que doit avoir un auditeur financier ?
  • Comment se préparer au métier d’auditeur financier ?

Qu’est-ce que l’audit financier ?

L’audit financier est une procédure qui vise à certifier les comptes d’une entreprise. En effet, chaque entreprise doit élaborer (au moins annuellement) des états financiers. Ces états comprennent :

Ces états sont préparés par le management de l’entreprise sous sa responsabilité. Cependant, sous certaines conditions, ils doivent faire l’objet d’un audit.

Un audit est un examen par un professionnel externe indépendant et diligent de la sincérité des comptes. A l’issue de cet audit le professionnel émet une opinion sur les comptes. Ainsi, cette opinion peut être :

  • Premièrement, un refus de certification lorsqu’il estime que les comptes ne reflètent pas l’image fidèle ;
  • Deuxièmement, une certification sans réserve lorsqu’il existe des erreurs significatives mais qui ne sont pas généralisées ;
  • Enfin, une certification sans réserve en absence d’anomalies significatives

Dépendamment des pays, la mission de certification des comptes est confiée à un corps reconnu de professionnel. Dans la plupart des pays francophones, cette mission est confiée au corps des commissaires aux comptes.

Le commissaire aux comptes recrute dans ses équipes des auditeurs financiers de divers grades (Junior ou Senior). Ils participent aux missions et l’aident à faire les diligences lui permettant de tirer ses conclusions.

Quelle est la différence entre audit financier et commissariat aux comptes?

Le terme Audit financier est un terme générique. En effet, il inclut : Commissariat aux comptes et audit contractuel.

Dans la définition que donne l’Ordre des Experts Comptables l’audit financier est « un examen auquel procède un professionnel compétent et indépendant en vue d’exprimer une opinion motivée sur la régularité et la sincérité du bilan du compte de résultat et des informations annexes aux comptes annuels d’une entreprise ».

Commissariat aux comptes

Le commissariat aux comptes est une mission d’audit légal. Cette mission est rendue obligatoire par la loi pour les entreprises à partir d’une certaine taille. Elle est également obligatoire lorsque la société est sous la forme juridique de société anonyme.

Il s’agit, donc, d’une mission légalement obligatoire. Elle a pour objectif d’assurer une protection des droits des minoritaires et de s’assurer de la fiabilité des comptes. Elle se traduit par l’émission :

  • D’abord, d’un rapport général sur les comptes annuels
  • Ensuite, d’un rapport spécial sur les conventions réglementées.

Audit contractuel

L’audit contractuel consiste, également, en un examen des comptes par un professionnel. Cependant, il ne constitue pas une obligation légale.

Les actionnaires peuvent librement, même en absence d’obligation, décider de nommer un auditeur financier de manière contractuelle.

Quels sont les rôles de l’auditeur financier ?

L’auditeur financier procède à l’examen des comptes d’une entreprise. Le rôle de chaque membre de l’équipe dépend de son grade et de son expérience.

Ainsi, l’auditeur financier doit notamment dans le cadre de ses diligences :

  • Faire une prise de connaissance générale de l’entreprise ;
  • Évaluer les risques d’erreurs significatives dans les comptes ;
  • Procéder à l’évaluation du contrôle interne dans l’entreprise ;
  • Effectuer des vérifications analytiques ;
  • Demander des confirmations directes auprès des tiers ;
  • Procéder à des contrôles des pièces probantes par échantillonnage ;

De manière générale, les auditeurs débutants sont impliqués dans les tâches élémentaires d’un audit. Au fur et à mesure de l’expérience, des tâches plus élaborées et responsabilisantes leurs sont attribuées.

En général, une équipe type d’audit se compose de d’auditeurs juniors, d’un sénior d’audit (chef de mission), d’un manager et d’un associé. En effet, l’associé est le membre le plus expérimenté. Il s’agit d’un expert-comptable membre de l’Ordre.

Les équipes préparent un dossier d’audit qui comporte (liste non limitative) :

  • Premièrement, des feuilles de têtes synthétisant les comptes inclus dans chaque section d’audit
  • Deuxièmement, des papiers de travail décrivant les travaux effectués
  • Troisièmement, des mémos de description des procédures de contrôle interne
  • Quatrièmement, des revues analytiques des comptes
  • Cinquièmement, une note de synthèse
  • Sixièmement, les éléments probants collectés durant l’audit

Quels sont les compétences que doit avoir un auditeur financier ?

Compte tenu des tâches qui lui sont attribuées, un auditeur financier doit avoir les compétences suivantes :

  • Premièrement, de bonnes capacités relationnelle et communicationnelles. En effet, les missions d’audit nécessitent de se déplacer chez les clients pour procéder aux revues. Durant la mission, il doit :
    • D’abord, demander des documents au clients
    • Ensuite, poser des questions et demander des explications
    • Enfin, expliquer ses les erreurs qu’il pense avoir découvert et les valider avec le client

En outre, parfois, les missions d’audit se déroulent dans des conditions de débat contradictoire et même de tension. Il est nécessaire, de ce fait, de garder le sang-froid et le sourire. L’auditeur, même s’il a un rôle de contrôleur doit veiller à une bonne relation avec les équipes de son client.

  • Deuxièmement, de bonnes connaissances en comptabilité. En effet, comme nous l’avons indiqué ci-haut, l’audit consiste à vérifier des écritures comptables. En absence de connaissances approfondies en comptabilité, il risque de passer à côté de risques importants.

  • Troisièmement, avoir une bonne maîtrise des techniques d’audit. En effet, l’audit est une démarche normée. Certaines diligences d’audit s’imposent. Chaque catégorie de comptes nécessite de procéder à des tests particuliers que l’auditeur financier doit maîtriser.

  • Quatrièmement, avoir un esprit critique. Il est, parfois, nécessaire de prendre des décisions lors de la mission d’audit. Quand on reçoit une explication d’un point particulier auprès du client, il faut juger si l’explication est logique. Il faut décider si des points doivent être remontés aux supérieurs et à quel moment.

  • Cinquièmement, avoir un esprit de synthèse et de bonnes capacités rédactionnelles (en plusieurs langues idéalement). L’auditeur doit rédiger souvent des lettres de demande de confirmation, des notes de synthèse, des mémos… Ces documents nécessitent de savoir synthétiser les points remontés et de les rédiger dans un langage clair, concis et précis.

Comment se préparer au métier d’auditeur financier ?

Pour accéder à un poste d’auditeur financier junior, un niveau minimum de bac+5 est requis.

L’auditeur restera dans ce grade, selon l’évolution de ses compétences, entre 2 et 3 années. Il pourra, ensuite, passer au grade de chef de mission.

Par ailleurs, les postes d’auditeurs sont ouverts aux titulaires des diplômes suivants :

  • Master des grandes écoles de commerce
  • Candidats à l’expertise comptables
  • Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG)
  • Master d’audit et de contrôle de gestion

De manière générale, tout diplôme avec une fortes composantes comptables, juridiques et fiscales.

Sinon, la majeure partie des compétences pratiques s’acquièrent sur le tas.

Si vous appréciez notre contenu, n’hésitez pas à nous suivre sur la page Facebook : MIHFADA.

LIRE AUSSI

Faire un cv sur word

CV : 5 conseils pour le rendre attractif

Annonce