Economie et Gestion Finances

Les capitaux propres 

comptabilité générale au Maroc

C’est quoi la définition des capitaux propres ? 

Les capitaux propres représentent la somme d’argent qui reviendrait aux actionnaires d’une société si :

  • Premièrement, la société liquide tous les actifs ;
  • Deuxièmement, elle rembourse toutes les dettes après liquidation.  

Dans le cas d’une acquisition, il s’agit de la valeur des ventes de l’entreprise après déduction des passifs du bilan. 

En outre, les capitaux propres peuvent représenter la valeur comptable d’une entreprise.  

Ils représentent également la propriété au prorata des actions d’une société. 

Les capitaux propres figurent dans le bilan d’une société et constituent l’une des données les plus courantes utilisées par les analystes pour évaluer la santé financière d’une société. 

C’est quoi le fonctionnement des capitaux propres ? 

Les capitaux propres représentent ce que l’entreprise possède et tout ce qu’elle doit. En effet, l’équation de cet agrégat « actif moins passif » donne une image claire des finances d’une entreprise. De ce fait, les investisseurs peuvent facilement interpréter ce concept.  

En outre, ce concept représente les fonds qu’une entreprise lève auprès de ses actionnaires. Ces fonds, ensuite, servent à acheter des actifs, investir dans des projets et financer des opérations.  

Une entreprise peut généralement lever des capitaux :

  • Premièrement, en émettant des dettes (sous la forme d’un prêt ou d’obligations) ;
  • Deuxièmement, en levant des capitaux propres (en vendant des actions).  

Les investissements en actions offrent une plus grande opportunité de partager les bénéfices et la croissance d’une entreprise.

La possession d’actions d’une société donne aux actionnaires la possibilité de réaliser des gains en capital et de toucher des dividendes.  

des investissements risqués ou peu sûrs.  

Les fonds propres ne constituent pas à eux seuls un indicateur définitif de la santé financière d’une entreprise.  

Utilisés conjointement avec d’autres outils et mesures, les investisseurs peuvent analyser avec précision la santé d’une organisation. 

Formule et méthode de calcul

La formule et le calcul suivants permettent de déterminer les capitaux propres d’une entreprise :

Capitaux propres = Total de l’actif – Total du passif

Ces indicateurs ressortent de la comptabilité générale d’une entreprise.

Ces informations se trouvent dans le bilan, où il faut suivre ces quatre étapes : 

  1. Repérez le total de l’actif de l’entreprise sur le bilan de la période. 
  1. Repérez le total du passif, qui apparaît séparément dans le bilan. 
  1. Soustrayez le total du passif du total de l’actif pour obtenir les capitaux propres. 
  1. Notez que l’actif total sera égal à la somme du passif et des capitaux propres totaux. 

Les capitaux propres représentent également la somme de :

Cette méthode est toutefois moins courante.  

Quelles sont les composantes des capitaux propres ? 

Les bénéfices non distribués font partie des capitaux propres. En effet, ils représentent le pourcentage des bénéfices nets que l’entreprise n’a pas encore versé aux actionnaires sous forme de dividendes. On parle, en outre, de réserves.

Considérez les réserves comme une épargne. En effet, elles représentent le total des bénéfices que l’entreprise a économisé et mis de côté ou conservé pour une utilisation future.  

Les bénéfices non répartis augmentent avec le temps, car l’entreprise continue de réinvestir une partie de ses revenus. 

À un moment donné, le montant des bénéfices non répartis accumulés peut dépasser le montant des capitaux propres apportés par les actionnaires.

Nombreux sont ceux qui considèrent que les capitaux propres représentent l’actif net d’une société – sa valeur nette, en quelque sorte, serait le montant que les actionnaires recevraient si la société liquidait tous ses actifs et remboursait toutes ses dettes. 

Exemple

En utilisant un exemple historique, voici une partie du bilan d’Exxon Mobil Corporation (XOM) au 30 septembre 2018 : 

  • L’actif total était de 354 628 $. 
  • Le passif total est de 157 797 $ 
  • Le total des capitaux propres est de 196 831 $. 

L’équation comptable selon laquelle Actif = Passif + Fonds propres se calcule comme suit : 

Capitaux propres = 354 628 $, (actif total) – 157 797 $ (passif total) = 196 831 $. 

Autres formes de capitaux propres 

Le concept de capitaux propres a des applications qui vont au-delà de la simple évaluation des entreprises.  

Nous pouvons plus généralement considérer les capitaux propres comme un degré de propriété dans un actif quelconque après avoir soustrait toutes les dettes associées à cet actif.

Les capitaux privés 

Lorsqu’un investissement est coté en bourse, la valeur de marché des capitaux propres est facilement disponible. En effet, on peut l’obtenir en examinant le prix de l’action de la société et sa capitalisation boursière.  

Pour les entités privées, le mécanisme du marché n’existe pas, il faut donc recourir à d’autres formes d’évaluation pour estimer la valeur. 

Le capital privé fait généralement référence à une telle évaluation des sociétés qui ne sont pas cotées en bourse.  

L’équation comptable s’applique toujours : les capitaux propres déclarés dans le bilan sont ce qui reste après avoir soustrait le passif de l’actif, pour arriver à une estimation de la valeur comptable.  

Les entreprises privées peuvent alors rechercher des investisseurs en vendant directement des actions dans le cadre de placements privés.  

Ces investisseurs privés peuvent être des institutions telles que :

  • Premièrement, des fonds de pension,
  • Deuxièmement, des fonds de dotation universitaires,
  • Troisièmement, des compagnies d’assurance ou des personnes qualifiées. 

Les types de financement par capitaux privés 

Les sociétés de capital-risque (CR) fournissent la plupart des financements par capitaux propres en échange d’une participation minoritaire précoce.  

Parfois, un investisseur en capital-risque siège au conseil d’administration des entreprises de son portefeuille. En effet, ceci lui permet de jouer un rôle actif dans l’orientation de l’entreprise.  

Les investisseurs en capital-risque cherchent à réaliser des gains importants dès le départ. En outre, ils cherchent à sortir de leurs investissements dans un délai de cinq à sept ans.  

Un dernier type de capital privé est l’investissement privé dans une société publique (IPSP). Un IPSP est l’achat par :

  • Premièrement, une société d’investissement privée,
  • Deuxièmement, un fonds commun de placement
  • ou un autre investisseur qualifié d’actions d’une société à un prix inférieur à la valeur marchande actuelle (VMA) par action afin de lever des capitaux. 

Contrairement au capital propre, le capital privé n’est pas accessible à l’individu moyen. 

De tels projets peuvent nécessiter le formulaire 4, en fonction de leur ampleur. 

Les investisseurs qui ne remplissent pas cette condition peuvent opter pour des fonds négociés en bourse (FNB) de capitaux privés.

Qu’est-ce que les capitaux propres en finance ? 

Les capitaux propres sont un concept important en finance qui a différentes significations spécifiques selon le contexte.  

Les capitaux propres sont donc essentiellement la valeur nette d’une société.  

Si la société devait être liquidée, les capitaux propres sont le montant d’argent qui serait théoriquement reçu par ses actionnaires. 

Quels sont les autres termes utilisés pour décrire les capitaux propres ? 

D’autres termes sont parfois utilisés pour décrire ce concept, notamment les fonds propres, la valeur comptable et la valeur de l’actif net.  

Selon le contexte, la signification précise de ces termes peut varier, mais de manière générale, ils désignent la valeur d’un investissement qui resterait après le remboursement de toutes les dettes associées à cet investissement.  

Ce terme est également utilisé dans le domaine de l’investissement immobilier pour désigner la différence entre la juste valeur marchande d’un bien et le montant de l’encours de son prêt hypothécaire.

Annonce