Economie et Gestion Finances

Capitalisation boursière et capitaux propres : Différence 

Capitalisation boursière et capitaux propres : Un aperçu 

Deux des moyens les plus courants d’évaluer la valeur d’une entreprise sont la capitalisation boursière et les capitaux propres (également appelés fonds propres). 

Chaque terme décrit une manière différente d’envisager la valeur d’une entreprise. 

Il est utile de considérer les deux pour obtenir l’image la plus précise de la valeur d’une entreprise. 

La capitalisation boursière 

La capitalisation boursière est la valeur totale en dollars de toutes les actions en circulation d’une société.  

On la calcule simplement en multipliant le prix actuel de l’action par le nombre d’actions en circulation. 

Les analystes du marché utilisent couramment ce chiffre pour désigner la taille d’une entreprise. En effet, cet indicateur pondère de nombreux indices boursiers.  

Cette dernière dépend du prix de l’action, elle peut fluctuer fortement d’un mois à l’autre, voire d’un jour à l’autre. En effet, elle ne mesure pas la valeur des fonds propres d’une entreprise.  

Bien qu’elle mesure le coût d’achat de toutes les actions d’une société, la capitalisation boursière ne détermine pas le montant que la société coûterait à acquérir dans une opération de fusion.

Lire également : MEDAF – Modèle d’équilibre des actifs financiers

Capitaux propres 

Les fonds propres sont une estimation plus précise de la valeur nette réelle d’une entreprise.  

Les capitaux propres sont un simple relevé de l’actif au bilan d’une société moins son passif.

Ils désignent également le bénéfice net qui resterait si la société lors de la vente ou de la liquidation de l’entreprise à sa juste valeur.  

Contrairement à la capitalisation boursière, les capitaux propres ne fluctuent pas d’un jour à l’autre en fonction du cours de l’action. 

Les capitaux propres représentent la valeur réelle de la participation d’une personne dans un investissement.  

Les investisseurs qui détiennent des actions d’une société, par exemple, s’intéressent à leur capital personnel dans la société : leurs actions.  

Cependant, ce type de capital personnel est directement lié au capital total de l’entreprise, ce qui signifie qu’un actionnaire se préoccupe également des bénéfices de l’entreprise. 

La possession d’actions d’une société au fil du temps permet idéalement à l’actionnaire de réaliser des gains en capital et éventuellement de toucher des dividendes.  

Un actionnaire peut également obtenir le droit de voter aux élections du conseil d’administration. Ces avantages favorisent l’intérêt continu de l’actionnaire pour l’entreprise. 

Les différences principales entre la capitalisation boursière et les capitaux propres

La valeur de la capitalisation boursière est presque toujours supérieure à la valeur des capitaux propres. En effet, les investisseurs tiennent compte de facteurs tels que les bénéfices futurs attendus. Il peut être utile de faire une comparaison historique entre cette valeur et la valeur des capitaux propres pour voir s’il existe une tendance dans un sens ou dans l’autre. 

On peut trouver les deux agrégats en consultant le rapport annuel d’une société.  

Le rapport indique le nombre d’actions en circulation au moment de la publication du rapport. On peut ensuite multiplier par le prix actuel de l’action pour obtenir la capitalisation boursière. 

 Les capitaux propres apparaissent dans le bilan de l’entreprise.

LIRE EGALEMENT

EBITDA : Définition, formule de calcul et historique

Investigation Forensic : C’est quoi ? 

Flux de trésorerie des entreprises (Cash flow)

Annonce